Rechercher
  • Génération 3

Upwork : Faire de notre planète un lieu de partage et de collaboration !

Upwork est une entreprise fondée en 2015 par Stéphane Kasriel qui propose une plateforme de recrutement de travailleurs indépendants, ou freelances, à travers le monde. Elle met aujourd’hui en relation plus de 12 millions de freelances et 5 millions d’entreprises clientes, notamment des géants comme Microsoft, PayPal ou encore Airbnb. 5 millions de jobs sont postés sur la plateforme chaque année par les entreprises qui en font la première plateforme de recrutement de freelances au monde. Upwork travaillent avec et pour des freelances puisque les Upworkers sont en grande majorité eux-mêmes travailleurs indépendants.


Nous en apprenons plus sur Upwork au cours de notre étape en Californie à Moutain View. En effet, au cours d’une discussion avec la French Tech sur le thème du management à distance, nous évoquons les enjeux du freelancing et Upwork est donc au centre de la discussion. Nous essayons en vain de contacter Stéphane Kasriel et ses collaborateurs en Californie. Déterminés, nous retentons notre chance à Chicago où se trouve le siège du département des ventes. Ce jour-là c’est notre jour de chance car rapidement après avoir envoyé un message à Frank et Tyler, nous obtenons une réponse positive des deux Upworkers ! Le rendez-vous est bouclé, et le lendemain nous sommes accueillis dans leurs locaux de Chicago.


Ce qui nous interpelle


Le futur du monde du travail c’est le freelancing !

Le collaborateur de demain, un freelance ?

Frank et Tyler sont unanimes : demain, la majorité des travailleurs seront des freelances qui travaillent à distance. Pourquoi ? Nos deux interlocuteurs nous l’expliquent clairement : l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle est devenu essentiel pour les générations à venir. Les freelances sont en effet plus à-même d’adopter un mode de vie en accord avec leurs ambitions personnelles. Selon une étude réalisée par Upwork auprès de ses freelances, 50% de ces derniers ne seraient pas prêts à abandonner leur mode de vie pour retrouver des horaires fixes dans une entreprise, quel que soit le salaire proposé.

En outre, les outils de plus en plus sophistiqués de communication à distance permettent de travailler de chez soi pour une entreprise en dehors de sa région ou même de son pays. Des outils tels que Slack, Dropbox, Google Docs ou encore Google Hangouts ne font plus de la collaboration et de la communication à distance des problématiques irrésolues par les entreprises.


Si le freelancing est aujourd’hui encore largement considéré comme une alternative pour les personnes peu qualifiées, cette façon de travailler se répand de plus en plus aux collaborateurs hautement qualifiés tels que les développeurs qui sont hautement recherchés sur le marché du travail. Chez Upwork, il est évident que le collaborateur de demain sera un freelance et que les marchés du travail propres à chaque pays vont se confondre en un seul et même marché mondial.


Upwork : une entreprise et une mission

Ce qui nous a particulièrement plu dans l’entretien que nous avons mené avec Frank et Tyler, c’est leur passion et leur engagement pour la mission de leur entreprise : trouver un travail à chacun en faisant fi de sa localisation ou plutôt « rassembler le monde professionnel, travailler avec des talents du monde entier pour faire de notre planète un lieu de partage et de collaboration. »

Cette mission prend tout son sens chez Upwork et est source d’une vraie motivation pour les collaborateurs qui changent la donne et participent à l’émergence de ce que sera le monde professionnel de demain. Une mission commune motrice et engageante est la clé d’une émulation positive, d’autant plus lorsqu’on travaille à distance et Upwork le sait bien.



Upwork au quotidien

Aplatir la hiérarchie

Chez Upwork, la hiérarchie est très aplatie de telle sorte que les employés se sentent proches du top management. Pour Frank et Tyler, tous les collaborateurs sont considérés comme égaux et responsabilisés, et c’est ça qui fait la différence. Il existe cinq strates hiérarchiques au sein de l’entreprise :


Recruter autrement

Pour nos deux interlocuteurs, il est nécessaire de laisser de côté les notions d’acquisition de compétences et de recrutement via des descriptions de poste précises. Les déclarations écrites concernant les responsabilités, les tâches à réaliser, les qualifications requises et les relations hiérarchiques d’un poste tendent à devenir de plus en plus inefficaces car elles se focalisent sur des mots clés plutôt que de clarifier l’impact que le poste aura sur l’entreprise et sur son évolution. C’est pourquoi chez Upwork, le recrutement est fondé sur le « profil professionnel » qui privilégie la performance et la portée du poste au sein de l’entreprise.

L’entreprise apporte également une grande attention à la personnalité des candidats et à leurs motivations.


Une fois la période de recrutement passée, les nouveaux Upworkers ont 4 semaines de formation. Cette formation aborde la plateforme d’Upwork et tous les détails à connaitre à son sujet, la mission de l’entreprise, ses valeurs, mais ce n’est pas tout ! Dès qu’une personne est embauchée, les messages de bienvenue et les questions affluent sur le réseau social de l’entreprise. Les nouveaux Upworkers se prêtent facilement à l’envoi de quelques photos, au partage de leurs centres d’intérêts et loisirs avec leurs nouveaux collaborateurs parfois présents à l’autre bout du monde. Pour Frank et Tyler, cette première prise de contact avec les Upworkers est primordiale pour construire une relation qui ne se résume pas à de simples échanges de mails.


Progresser conjointement

Lorsque nous évoquons avec Frank et Tyler l’importance de la formation chez Upwork, ils font référence à une phrase de Stéphane Kasriel : « Votre but est d’être chaque jour 1% plus intelligent que la veille. C’est comme cela qu’on devient expert dans un domaine et qu’on progresse pour soi mais aussi pour les autres ». L’apprentissage fait donc partie de leur quotidien et pour cela Upwork a choisi de mettre l’accent sur le partage d’expérience entre ses collaborateurs. Tous les premiers mardis et jeudis du mois ont lieu des journées dédiées à l’apprentissage. Ce partage permet de créer des liens avec les freelances et de s’améliorer dans un domaine précis ou d’apprendre de nouvelles choses.


Des cours de storytelling sont également proposés aux collaborateurs du département des ventes afin de leur permettre de progresser dans leur recherche de partenaires. Des sessions de pitch sont également proposées aux collaborateurs pour leur permettre de travailler sur la façon dont ils communiquent et vendent leurs services.

Upwork a également développé deux pratiques pour identifier et accompagner ses futurs leaders. La première est un programme sur le leadership appelé On-Deck qui donne à chacun l’opportunité d’être sélectionné pour participer pour une durée de six mois à un programme de développement personnel. Les futurs leaders reçoivent des cours de leadership et de coaching, et peuvent durant deux semaines suivre des cadres de l’entreprise qui deviennent dès lors leur mentor pour en apprendre plus sur leur rôle et sur la portée de leurs actions auprès de leurs collaborateurs. Le second programme est une mise en situation des futurs leaders dès qu’un nouvel employé arrive dans l’entreprise. Les collaborateurs deviennent mentors des nouveaux arrivants et se retrouvent garants de leur bien-être et de leur évolution au cours des premiers mois dans l’entreprise.

À la fin de ces programmes, les collaborateurs reçoivent un feedback des leaders et des nouveaux arrivants selon certains critères qui vont déterminer leur aptitude à devenir de bons managers.


Une des qualités les plus recherchées pour devenir un bon manager chez Upwork est l’habilité à concilier les responsabilités et l’empathie. Les leaders connaissent les besoins de chaque projet, sont responsables de la réalisation de ces derniers mais demandent également à leur équipe de leur rendre des comptes. Il est essentiel toutefois d’être à l’écoute des collaborateurs, afin de comprendre ce qui gêne leur progrès, ce qui facilite leur succès et ce qui les rend meilleur. Stéphane Kasriel l’exprime ainsi : « Nous voulons que nos leaders soient des coachs, mais être un coach ne signifie pas posséder toutes les réponses et décider de tout. C’est pourquoi il est essentiel d’aider les leaders dans la réalisation de leur travail. »



Collaborer à distance : comment faire ?

6 points majeurs

Nous voulions impérativement approfondir les enjeux de la collaboration et du management à distance avec Frank et Tyler. Nous avons choisi de ne pas nous en tenir aux conseils tels que : avoir un ordinateur portable, utiliser Skype, communiquer sur Slack et faire des vidéoconférences. Les Upworkers ont sur répondre à nos interrogations car grâce à la data et aux feedbacks recueillis par les collaborateurs, Upwork a mis en exergue 6 leviers majeurs de progression afin de créer une culture d’entreprise qui implique tous les collaborateurs, même s’ils travaillent à distance :


1) Créer une culture de confiance

La confiance se crée lorsque les collaborateurs se sentent vulnérables. Être vulnérable c’est être humble, poser des questions, faire des erreurs et les partager, conseiller et être conseillé… Il ne doit pas y avoir de barrières dans la communication entre les collaborateurs d’une même équipe pour que puisse s’épanouir la confiance entre eux.

2) Rassembler tous les collaborateurs deux fois par an

Au cours de rassemblements entre tous les collaborateurs, Frank nous explique que les leaders se montrent très disponibles pour discuter des orientations de l’entreprise, mais surtout des besoins et attentes des collaborateurs sur le terrain. Le but est de créer un sentiment d’écoute chez les employés qui doit être entretenu au quotidien.


3) S’intéresser aux vies personnelles de ses collègues

Une fois par semaine, à la fin d’une réunion se déroule le « Get to know a team member ». Cette pratique donne la parole à un participant afin qu’il partage avec le reste de l’équipe un peu de sa vie personnelle. C’est un très bon moyen de forger des relations fortes entre les membres d’une même équipe qui se connaissent davantage et partagent un moment d’échange.


4) Ne pas se limiter à des interactions professionnelles

Lorsqu’on collabore à distance, il est important de ne pas restreindre les échanges à des demandes professionnelles. C’est pourquoi chez Upwork, de nombreuses chaînes Slack sont dédiées à l’amusement, à l’humour et à des groupes d’appétences communes en dehors du cadre professionnel.


5) Bâtir une culture agile en fonction des collaborateurs

Upwork a une mission à laquelle les employés adhèrent, mais la culture d’entreprise n’est pas fixe et évolue avec le comportement des Upworkers. L’essentiel réside dans l’inclusion des employés et la reconnaissance du travail fourni. Il faut rester à l’écoute pour construire une culture pérenne et non pas imposer une culture à laquelle les collaborateurs doivent se plier.


6) Célébrer les réussites ensemble

Réussir ensemble crée un sentiment d’appartenance fort au sein des équipes. C’est pourquoi il est important de célébrer les succès et reconnaître le travail fourni par chacun. Chez Upwork, une plateforme permet également d’envoyer des badges numériques afin de favoriser la reconnaissance entre pairs.


En plus

Notre ressenti

Notre rendez-vous avec Tyler et Frank était un des plus stimulants de tout notre séjour. Nos deux interlocuteurs semblaient vraiment animés par leur travail et étaient heureux de partager avec nous leur quotidien. Nous sommes ressortis de cet entretien avec une conviction très simple mais au combien importante : tout réside dans la mission que l’entreprise donne à ses employés, son appropriation et la conviction que cette mission va bouleverser les statu quo.

11 vues
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
La presse parle de nous
Restons en contact
Plan du site