Rechercher
  • Génération 2

Collins Chiropractic : éviter les contractures au sein de son équipe

C’est un peu par hasard et au fil de nos rencontres que nous avons eu la chance de découvrir ce petit cabinet de chiropracteurs situé dans la petite ville résidentielle de Burien non loin de Seattle.


Le docteur Collins a créé son cabinet en ayant deux objectifs : faire de la visite de chaque patient le meilleur moment de leur journée et faire de Burien la ville en meilleure santé du monde. Si le deuxième objectif est utopique, il est parfaitement assumé. Le rêve fait partie du projet. Quant au premier, sa réalisation n’est possible que si chaque employé est parfaitement aligné avec lui et collabore pleinement avec ses collègues. Pour cela, les 8 membres du cabinet sont pleinement responsables de leur travail, aucun micro management n’est accepté.


En théorie, communiquer dans une petite entreprise semble plutôt simple. Mais en pratique, est-­‐il réellement plus simple de se dire franchement les choses quand le fonctionnement de l’entreprise dépend de seulement 8 personnes et qu’il est impossible d’éviter ses collègues ? L’équipe a donc mis en place des rituels élémentaires afin de faire le point et de « se dire les choses ». Le premier d’entre eux est appelé « Reset » (remise à zéro). Au début et à la fin de chaque journée l’équipe se retrouve, pour suivre le fil de la journée à venir ou passée, faire le point sur ce qui a fonctionné ou non, mais aussi pour prendre le temps de se poser des questions essentielles : Pourquoi faisons-­‐nous ce que nous nous faisons ? Comment nous améliorer ? Est-­‐ce que l’on prend du plaisir à travailler ensemble et avec les patients ? C’est aussi l’occasion de se dire les choses, qu’est-­‐ce que je n’ai pas apprécié dans l’attitude de mon collègue ou alors qu’est-­‐ce que j’admire chez lui ? Même si certains de ces resets ont lieu à 6h du matin avant que les premiers patients arrivent, ils sont des moments que les employés ne veulent pas manquer.


Une fois par semaine, le jeudi, a lieu un « reset » un peu particulier, le « think about it Thursday ». Chacun partage avec ses collègues ce qu’il souhaite, il peut parler d’un article qu’il a lu, d’un film, ou alors d’un problème ou d’une nouvelle plus personnelle. L’idée est de construire une dynamique d’échange et un environnement de confiance. A cela s’ajoute des sondages internes pour améliorer davantage le fonctionnement de l’entreprise et prendre en considération ce qui ne pourrait pas être dit lors des resets. Aussi, chaque trimestre l’entreprise organise des formations et des séances de coaching.


Dans une entreprise de cette taille, le rôle du dirigeant est d’autant plus déterminant en ce qui concerne la culture de l’entreprise. Celui-­‐ci, en plus d’être à l’écoute et d’encourager cette culture collaborative, investit dans ses employés. On retrouve ici un élément que nous avons rencontré dans de la plupart (sinon toutes ?) des entreprises que nous avons visitées : le développement de l’entreprise passe par le développement individuel des employés qui la font vivre. Ainsi, plutôt que de laisser partir deux membres de l’équipe qui souhaitaient découvrir de nouveaux horizons, le Dr Collins a pris le temps d’étudier avec elles leurs objectifs personnels et de les transposer en objectifs pour l’entreprise. Dès lors, l’une partira en école de chiropratique et l’autre suivra une formation de coach santé, ces formations seront payées en partie par l’entreprise. A l’issue de ces formations, l’entreprise aura donc un chiropracticien de plus et étendra son activité en proposant du coaching santé.


Enfin nous nous sommes procurés une lettre que le Docteur Collins a écrite afin de proposer un poste à l’un de ses stagiaires, elle illustre la culture que ce dernier souhaite créer : « Je t’invite à grandir, apprendre, innover, continuer de grandir avec l’entreprise. Je ne sais pas exactement à quoi ce voyage va ressembler mais je veux que tu en fasses partie. Je ne demande pas un protégé qui ferait la promotion du cabinet. Je cherche quelqu’un pour nous aider dans notre mission de faire de Burien la ville le plus saine sur terre. Je veux que l’accomplissement de cette mission se reflète dans notre croissance à la fois en tant qu’individus et que cabinet. Je veux que nous nous réveillions quasiment tous les matins inspirés par notre travail, que l’on s’y sente en sécurité et que l’on rentre le soir en ayant un sentiment d’accomplissement. […] Je veux que tu m’aides à toujours imaginer, réimaginer notre travail et y venir pour créer quelque chose d’extraordinaire ensemble qui vaudrait le coup de rester et de partager. »


Cette visite d’entreprise un peu particulière a été une étape intéressante dans notre parcours. Collins Chiropractic nous rappelle que, quelle que soit la taille ou le domaine d’activité de l’entreprise, diverses pratiques contribuent à améliorer significativement l’expérience de chacun au travail et il serait insensé de s’en priver.

4 vues
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
La presse parle de nous
Restons en contact
Plan du site